Non classé
21 février 2014

Baptême, communion, mariage, ascension de tout chrétien ?

Les grandes étapes de la vie chrétienne sont liées aux sacrements, de même qu’au calendrier liturgique, et il faut rappeler qu’on ne naît pas chrétien, on le devient ! C’est donc un cheminement tout au long de la vie, pendant lequel chaque chrétien peut approfondir sa foi, à son rythme.

Les sacrements, bases de l'Initiation Chrétienne
Les sacrements, bases de l’Initiation Chrétienne

Des sacrements qui jalonnent la vie d’un chrétien

Le Baptême, la Confirmation, et l’Eucharistie sont les trois sacrements de l’initiation et peuvent être considérés comme le fondement de l’identité d’un chrétien. Mais dans la vie courante, ce sont le baptême, la communion et le mariage qui marquent les chrétiens, car ces sacrements correspondent également à de grandes étapes dans leur vie quotidienne, et pas seulement face à Dieu.

Le baptême, le premier des sacrements

Le Baptême est le premier sacrement de la vie chrétienne : on devient chrétien par le baptême, donc disciple du Christ, et illuminé par Lui. L’acte de baptiser nous fait naître à la vie d’enfants de Dieu et devenir membre de la famille de l’Église : une seconde naissance, en quelque sorte, même s’il peut être reçu à tout âge, après avoir suivi son catéchisme. Si les enfants qui ont été baptisés dès leur plus jeune âge ne se souviennent pas de leur baptême, ils savent néanmoins que ce fut un acte de foi de leurs parents, une chance qui leur fut donnée d’entrer dans la famille de Dieu. L’enfant ou l’adulte baptisé pourra ensuite porter sa médaille de baptême ou accrocher dans sa chambre une croix devant laquelle prier.

Communier pour se rapprocher de Dieu

CommunionLa communion ou sacrement de l’Eucharistie est le second sacrement reçu par un chrétien. Elle signifie que Jésus-Christ se matérialise parmi nous, après être mort et ressuscité, en prenant les apparences du pain (l’hostie consacrée) et du vin. Avec la première communion, on accède au « grade supérieur » : la foi nous nourrit, tant au point de vue moral que physiquement avec le pain et le vin (parfois) qu’on partage lors de la messe. À la première communion se réalise le premier rendez-vous privilégié avec Dieu, que l’on renouvellera ensuite tous les dimanches. Le futur communiant préparera sa communion en lisant des livres adaptés, et pourra se faire offrir une croix, un chapelet, un cadre, ou une statue. De même, il offrira en souvenir des signets de communion à sa famille et ses amis.

Le Mariage, sacrement d’amour des hommes, mais aussi pour Dieu

L’homme, sauf exception, n’est pas programmé pour vivre seul, et son rôle (ou sa destinée, appelons-le comme on le veut) est de se marier en vue de fonder une famille, d’avoir des enfants qui eux même se marieront et fonderont une famille : bref, il est là pour prolonger la vie par delà les générations.

De plus, l’acte de mariage revient à officialiser notre bonheur d’avoir trouvé l’âme sœur, et notre envie de partager avec elle ou lui le reste de nos jours, dans l’amour et la confiance. En accédant au sacrement du mariage, les hommes et femmes appellent Dieu à leur côté pour les aider à construire jour après jour leur amour, et c’est Dieu qui leur donnera une dimension d’Éternité. Le mariage est également signe pour les chrétiens de l’amour de Dieu pour les hommes, de son alliance avec eux, de la promesse d’être là, toujours, pour le meilleur et pour le pire, lui aussi. Et les quatre piliers du mariage sont valables aussi bien pour les hommes et femmes entre eux que pour leur relation avec Dieu : la liberté de choix au moment de l’engagement, la fidélité qui est source de confiance réciproque, l’indissolubilité puisque c’est un engagement à vie (enfin, normalement !) et puisque le lien est sacré et ne doit donc pas être rompu, et la fécondité, qui permettra d’accueillir avec amour les enfants qui viendront, ou de propager sa foi autour de soi. On trouve de belles représentations du mariage dans la statuaire de Yves Le Pape ou Willow Tree qui mettent en scène la force de cet engagement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *